Modele pancarte elle et lui

Fox dit que rien de louche n`est arrivé pendant son temps comme un modèle glamour. «J`ai été signée au soleil exclusivement, et je ne travaillerais qu`avec la photographe Beverley Goodway», dit-elle. «Si jamais je faisais des pousses à sa piscine, sa femme me ferait dîner et ma mère m`accompagnait. Je savais qui étaient les photographes sordides et je ne travaillerais pas avec eux. Le comportement de Broidy après le RAID est tout simplement inexplicable. L`hypothèse actuelle est que Broidy savait que ses paiements à Bechard (par l`entremise de la LLC) finiraient par devenir public, étant donné qu`ils étaient maintenant en possession des fédéraux. Mais en fait, il était loin d`être certain qu`ils le feraient. Les avocats de Cohen et les avocats de Trump se battent pour garder confidentiel les communications avocat-client de Cohen, et il est tout à fait possible que les versements de Broidy ne se fassent jamais jour. Et même s`ils le faisaient, il pouvait sûrement nier à la presse qu`ils étaient les siens. Broidy prétend avoir payé $1,6 million pour garder sa liaison avec Bechard tranquille.

Pourquoi jeter cet investissement entier au premier signe que ce secret pourrait éventuellement être exposé? En réagissant de la manière qu`il a fait, Broidy a veillé à ce que ce qui était encore à l`époque seulement un scénario le plus pessimiste devienne une certitude immédiate, par opposition à une possibilité en ligne. Ainsi, selon cette hypothèse, lorsque le Bureau de Cohen a été attaqué par des procureurs fédéraux, ils ont trouvé la documentation de ce qui était en fait une affaire fabriquée, concocté par Cohen et Davidson pour créer une justification pour le financement de l`argent de Broidy à Bechard, tandis que création d`un dossier papier destiné à protéger Trump contre toute nouvelle exposition. Elle a dit qu`il a payé son yen 100 000 (environ $930) à poser dans le Studio portant un kimono ou des danses de spectacle que M. Araki photographie. Pour les projets nus, il l`a emmenée à ce qu`on appelle des «Love Hôtels» et l`a payée environ 50 000 yens pour chaque mission. Si vous avez accès au contenu du journal via une université, une bibliothèque ou un employeur, connectez-vous ici dans un billet de blog publié en japonais au début d`avril après „l`Araki incomplet“ ouvert au Musée du sexe à Manhattan, le modèle, Kaori-qui utilise seulement son prénom-a déclaré que OV leur relation de travail, M. Araki ne l`a jamais signée à un contrat professionnel; ignoré ses demandes d`intimité pendant les séances de photos; négligé de l`informer lorsque des photos d`elle ont été publiées ou affichées; et souvent ne l`a pas payé. Et ce n`est certainement pas l`arrêter-comme Teddy a maintenant signé pour être un modèle de bébé.